Contenu

LE SNPTES et la FA-ENESR demandent une enquête interne suite au bug de Parcoursup !

67 000 élèves, futurs étudiantes et étudiants, se sont retrouvés inscrits, puis admis et finalement en listes complémentaires en quelques heures sur la plateforme Parcoursup. Pour le SNPTES et la FA-ENESER, c’est proprement inacceptable, quand bien même la procédure n’en est qu’à sa deuxième année d’existence.

PDF - 319.3 ko
LE SNPTES et la FA-ENESR demandent une enquête interne suite au bug de Parcoursup !
Version téléchargeable et imprimable

Ce dysfonctionnement, dont l’impact sur les candidats concernés est dramatique, doit être absolument étudié pour éviter qu’il ne se reproduise. Il est intolérable que les candidats et leur famille payent par un stress supplémentaire une mise en place dans la précipitation de Parcoursup.

Le SNPTES et la FA-ENESR demandent donc qu’une enquête interne soit diligentée en urgence et dont les résultats devront être présentés au CNESER au plus vite !
Les personnels enseignants, administratifs ou techniques qui ont à gérer Parcoursup, au niveau national comme au niveau des établissements, ne peuvent être tenus comme responsables de ce grave dysfonctionnement. Le Ministère doit entendre les critiques qui sont faites à l’encontre de cette plateforme, entre autres :

  • sa mise en place à marche forcée ;
  • sa complexité, pour les candidats comme pour les collègues qui ont à gérer tous les paramètres d’appel de leur formation ;
  • l’opacité entretenue par le ministère sur les critères d’évaluation des candidatures alors que les équipes pédagogiques n’ont rien à cacher ;
  • la lenteur de la procédure d’affectation ;
  • des moyens insuffisants qui ne permettent pas de proposer des parcours adaptés à tous les étudiantes et étudiants qui en ont besoin.

C’est pourquoi, en plus de l’enquête interne, le SNPTES et la FA-ENESR demandent à madame la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, de tenir compte de ces critiques et de ré-ouvrir une concertation avec tous les partenaires sociaux.