Contenu

Le SNPTES rappelle son opposition à toutes formes de mobilité forcée

Le SNPTES a participé, dans le cadre des « concertations » sur la réforme de la fonction publique, aux réunions du 4ème chantier organisées par la DGAFP (Direction générale de l’administration et de la fonction publique) et intitulé :
Comment proposer aux agents un accompagnement renforcé dans leurs transitions professionnelles et faciliter la mobilité ?

Les éléments présentés aux organisations syndicales portaient sur comment :

  • faciliter la mobilité des agents au sein des 3 versants de la fonction publique et vers le privé ;
  • renforcer les dispositifs de formation continue pour répondre aux évolutions des périmètres des services, des missions de service public et des métiers ;
  • inciter les agents, qui souhaitent quitter la fonction publique, à recourir à l’indemnité de départ volontaire.
PDF - 249.9 ko
Le SNTES rappelle son opposition à toutes formes de mobilité forcée
Version téléchargeable et imprimable

Au regard des annonces répétées du gouvernement sur sa volonté de transformer les services publics et réduire le nombre de fonctionnaires, il est aisé de comprendre que « l’accompagnement renforcé » concernera prioritairement les agents qui seront impactés par des restructurations voire des suppressions de services. De même, les « transitions professionnelles » seront celles imposées par une évolution des missions de ces mêmes agents.

L’objectif est clair : il s’agit de munir les employeurs publics des outils RH nécessaires pour réaliser les transformations des services publics voulues par le gouvernement ! Il est regrettable que les discussions sur ces questions, oh combien importantes, n’aient pas été menées dans le but d’améliorer réellement la formation et la mobilité pour tous les agents.

D’autre part, lorsqu’on rapproche cette « concertation » avec les autres chantiers menés par la DGAFP notamment sur l’évolution des CT et CHSCT et les prérogatives des CAP, on ne peut que s’interroger sur la place qui sera donnée au dialogue social pour garantir les droits des agents.

  • Le SNPTES rappelle son opposition à toutes formes de mobilité forcée qu’elles soient géographiques ou fonctionnelles ! Le SNPTES milite pour un accès à la mobilité choisie pour tous les personnels et pour une transparence des établissements sur les postes vacants.
  • Le SNPTES demande la mise en place d’une formation continue efficiente permettant à chaque agent de se former tout au long de sa carrière.
  • Le SNPTES rappelle son attachement à un dialogue social garant du respect des droits et de l’égalité de traitement de tous les agents.
  • Le SNPTES rappelle son opposition au démantèlement du service public et aux atteintes portées au statut de fonctionnaire.
PDF - 412.1 ko
Présentation DGAFP - G1 - Mobiliser l’appareil de formation
Version téléchargeable et imprimable
PDF - 902.9 ko
Présentation DGAFP - G2 - Mettre en place les mécanismes favorisant la mobilité
Version téléchargeable et imprimable
PDF - 954.6 ko
Présentation DGAFP - G3
Version téléchargeable et imprimable

Sandra Villaume, secrétaire nationale SNPTES