SNPTES

Contenu

Présentation des vœux du SNPTES par Laurent Diez, secrétaire général

JPEG - 18.9 ko

Je voudrais, au nom du SNPTES, vous souhaiter tous mes vœux pour cette nouvelle année qui démarre !

2018, année du souvenir avec le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, mais aussi le cinquantenaire des événements de mai 1968 !

En 2018, ce n’est pas anodin de le rappeler ici, un projet d’ordonnance du gouvernement actuel vise à restreindre durablement la démocratie universitaire qui s’est construite d’année en année. Défendre la collégialité des décisions, ce n’est pas empêcher les universités de fonctionner comme le prétendent certains, c’est faire que chacune et chacun soit pleinement actrice et acteur de son fonctionnement. Couper ce lien, c’est minimiser l’investissement des personnels dans leur établissement.

PDF - 614.4 ko
Présentation des vœux du SNPTES par Laurent Diez, secrétaire général
Version téléchargeable et imprimable

En 2018, le budget de l’enseignement supérieur ne permettra toujours pas de faire face à l’augmentation importante du nombre d’étudiants.
Ce budget ne permettra pas non plus de mettre en œuvre l’ensemble des dispositifs d’accompagnement individualisé nécessaire à la réussite de la réforme du 1er cycle. Vouloir réformer à coût constant, voire en ayant pour objectif de baisser les dépenses, ne fait pas une politique ambitieuse pour l’avenir de la jeunesse.

En 2018, une nouvelle réforme du baccalauréat sera mise en œuvre. Ici aussi, construire cette réforme dans le but non avoué de vouloir faire de substantielles économies ne sera pas un gage de réussite... L’intérêt des élèves doit être le premier objectif à atteindre. Mais pour le SNPTES, il y a aussi l’accompagnement des personnels pour réussir cette réforme qui doit être mis en parallèle par des moyens adéquats.

2018 une année de travail pour l’ensemble de nos militants élus avec des applications de textes où la vigilance du SNPTES reste de mise : application du RIFSEEP, fonctionnarisation des personnels ouvriers des CROUS, mais aussi des textes concernant l’ensemble des fonctionnaires pour lesquels nous serons appelés à donner notre avis.

2018 l’année du SNPTES avec son congrès ordinaire à Brest du 14 au 18 mai où nous aurons l’occasion de débattre et d’échanger sur l’ensemble des problématiques éducation nationale, enseignement supérieur et recherche.

2018 se finira par les élections professionnelles où le SNPTES sera plus que jamais présent auprès de vous, pour vous accompagner, pour vous défendre, et pour faire avancer nos revendications.


Bonne et heureuse année !