SNPTES

Contenu

Carrière des attachés et agenda social du Ministère de l’éducation nationale, le SNPTES réclame une augmentation du taux d’accès à la hors-classe !

Le SNPTES, dans le cadre de l’agenda social 2018-2019 du Ministère de l’éducation nationale, a participé, ce jeudi 13 septembre, à un groupe de travail relatif à la « mise en place des nouveaux grades dans le cadre du PPCR » et, notamment, sur la première utilisation du 3e vivier permettant désormais l’accès par tableaux d’avancement à la hors-classe du corps des attachés d’administration de l’État (AAE).

PDF - 213.4 ko
Carrière des attachés et agenda social du Ministère de l’éducation nationale, le SNPTES réclame une augmentation du taux d’accès à la hors-classe !
Version téléchargeable et imprimable

Ce 3e vivier, permet depuis peu, sous certaines conditions, aux directeurs de service (DDS) et aux attachés principaux (APA) justifiant d’une « valeur professionnelle exceptionnelle » d’accéder à la hors-classe ce qui présente notamment l’avantage d’ouvrir cet avancement aux collègues qui n’exercent pas certains emplois fonctionnels ou n’ont pas été affectés sur des fonctions de direction, d’encadrement ou d’expertise.

Si le SNPTES a pu se féliciter, à plusieurs reprises, de l’existence de la hors-classe et de l’accès à la hors-échelle A (ce n’est pour nous qu’une première étape !), il regrette que la possibilité pour un attaché d’accéder à la hors-classe soit extrêmement limitée. Limitée, tout d’abord, en raison d’un taux étroitement contingenté (10% du corps !) et limitée, ensuite, du fait que ces 10% ont désormais été totalement attribués à des collègues (ce qui est une bonne chose !) et que malheureusement les seules prochaines possibilités d’avancement ne s’offrent qu’au fur et à mesure du départ des attachés hors-classe (principalement en retraite...).

Le SNPTES a donc profité de ce groupe de travail pour réclamer une future augmentation du taux contingenté mais, il convient de le souligner, sur ce point, le Ministère est totalement en phase avec notre demande puisqu’il écrit, dans un document de travail remis sur table, « seule une augmentation du taux contingenté d’accès à la hors classe semblerait de nature à permettre de finaliser l’achèvement du traitement promotionnel au grade d’AAHC et à éviter des traitements générationnels trop divergents »... on croirait voir là, la plume du SNPTES !


Géraldine Alberti-Baudart,
secrétaire fédérale chargée des personnels administratifs