SNPTES

Contenu

Le SNPTES reçu par la Ministre et son cabinet

Dans le cadre de l’ouverture des négociations liées à la future loi de programmation de la recherche voulue par l’actuel gouvernement, une délégation du SNPTES, composée de collègues enseignants chercheurs, ITRF et ITA, a été reçue longuement ce lundi 18 mars par Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, son directeur de cabinet adjoint Nicolas Castoldi et Pierre Coural, directeur général adjoint des ressources humaines.

PDF - 358.7 ko
Le SNPTES reçu par la Ministre et son cabinet
Version téléchargeable et imprimable

L’élaboration de cette future loi s’appuiera sur le travail de trois commissions mises en place par la ministre et sur des rencontres bilatérales entre les organisations syndicales et le ministère. Le SNPTES entend prendre ses responsabilités en pesant sur ces différentes concertations et en étant force de proposition. Le SNPTES aura donc à cœur de défendre la reconnaissance de nos métiers et la nécessité de la mise en place, enfin, d’une recherche forte pour notre société que le cadre de cette loi pourrait permettre.

Cette première rencontre aura permis de poser les bases de la discussion. Le SNPTES partage la vision de Madame la ministre sur plusieurs points :

  • impératif de regarder en face la situation de la recherche publique en France ;
  • nécessité d’une simplification des procédures administratives ;
  • besoins impérieux d’une meilleure reconnaissance salariale pour les personnels ;
  • amélioration de l’attractivité de la recherche publique.
PDF - 1.7 Mo
Courrier du SNPTES - loi de programmation de la recherche
Version téléchargeable et imprimable

Le SNPTES a également tenu à rappeler son attachement à une fonction publique de carrière fondée sur la distinction fondamentale du grade et de l’emploi. Le maintien de ce principe garantit notamment l’indépendance des fonctionnaires vis-à-vis du pouvoir politique comme de l’arbitraire de l’administration.

Dans un esprit constructif, le SNPTES adresse donc aux rapporteurs des trois commissions le courrier joint à ce communiqué et se tient prêt à échanger et négocier sur chaque point avec les membres des commissions et le cabinet de la ministre.



JPEG - 114.4 ko